विधियज्ञ - vidhiyajña

Louis Renou, Vocabulaire du rituel védique


vidhiyajña, sm. sacrificio eseguito secondo la regola, atto cerimoniale di adorazione

IAST devanāgarī Vocabulaire du rituel védique - Renou Dizionario Sani
ijyā इज्या 1- exécution d’un iṣṭi (complète) Āp. IX, 1, 3
2- substitution de nom dans une yājyā, Āśv. II, 8, 10c
 
iḍasūna इडसून natte de roseaux sur laquelle on dépose les épiploons, B. XV, 31 (vaidalī phalakā); variante iṭa*  
iḍā इडा part prélevée sur toute substance oblatoire (principale), découpé en 4 et plus généralement 5 fois et, après arrosage d’ājya, consommée en commun par les participants, Āp III, 1, 1. Cette offrande a lieu (dans le darśa) entre le sviṣṭakṛt et les anuyāja. Cf. avadāna. Par abréviation, iḍā figure au sens d’iḍāhvāna.
avāntareda, “iḍā intermédiaire”, portion de l’iḍā consistant en 5 fragments détachés des 5 portion de l’iḍā, remis par l’adhvaryu au hotṛ (ils sont découpés dans les mains même de celui-ci), Āp. III, 2, 5; H. II, 3, 19. Ś. I, 10, 4 use du terme uttarelā. Cf. Weber Ist. IX, 225
iḍāpātra, ou iḍāpātrī (aussi dārupātrī, iḍācamasa, iḍopahavana (B. I, 18) suivant les textes) ou encore samavattadhānī, récipient pour recevoir l’iḍā, Āp. I, 15, 7; en bois d’aśvattha avec un orifice de 4 aṅguli de large, Vai. XI, 8; K. I, 3, 36c.
iḍāhvāna ou iḍopahvāna appel de l’iḍā (et en même temps de la déesse iḍā), rite qui suit le découpage de l’iḍā (NVO. 125) Āśv. I, 7, 7; Mī IX, 1, 40
sf. (vl. iḷa, RV) 1. sorso rinfrescante, ristoro, refrigerio; 2. offerta, libagione
idhma (samidh) इध्म (समिध्) bûchette (d’allumage), au nombre de 21 en général, constituées par les 15 sāmidhenī, les 3 bois d’enceinte (paridhi), 2 bois pour les deux āghāra, 1 pour les anuyāja, Āp. I, 5, 6 et c, Apar. XXIII, 6, 2. En fait, le chiffre varie suivant les écoles; il y a n’a 17 ou 23 dans le paśu, 22 dans l’ātithya, 23 dans le cātur.
idhmapravraścana, chute de bois pendant l’équarrisages des paridhi, Āp. I, 6, 3; on s’en sert pour une oblation spéciale du darśa III, 9, 12
idhmasaṃnahana, corde à ficeler les bûchettes, II, 13, 1
idhmābarhirāharaṇa, rite consistant à amener la litière et les bûchette (darśa) cf. H. IV, 2, 27
sm, sn, combustibile usato per il fuoco sacro (RV, AV, Śbr, Mbh)
indraturīyā इन्द्रतुरीया n. d’une iṣṭi où le don fait à indra vient en quatrième (et dernier) Āp. XVIII, 9, 6 (début du rāja). indraturīya, sn. un tipo di rito
indrānas इन्द्रानस् chariot d’indra (pour l’aśva), haut chariot à 4 roues, B. XV, 14.  
iṣṭakā इष्टका briquet (en principe, d’argile) utilisés pour le cayana; dimensions diverses, formes diverses (triangle, rectangle, trapèze etc.) et lignes tracées sur leur surface Āp. XVI, 13, 6; elles sont cuites “à rouge” ib. 7; noms des types d’iṣṭakā autres qu’en argile ib. 10. Cf. cayana.
iṣṭakāpaśu sacrifice animal au début du cayana, où les têtes des (cinq) victimes cimentées de seng servent de briques Mahī, ad VS. XXVII, 29.
sf. mattonel; mattone usato per costruire l’altare dei sacrifici (VS, AitBr, Śbr)
iṣṭarga इष्टर्ग mot de sens discuté (darvī/ aṅgārakarṣaṇārthaṃ kāṣṭham/ ulmukam c ) B. XIV, 4. sm. sacerdote adhvaryu
iṣṭi इष्टि oblation de havis: le terme, qui s’oppose notamnent à celui d’āhuti ou de homa, désigne les oblations faites per l’adhvaryu debout, au S. de l’autel, avec accompagnement de vaṣaṭ ainsi que des yājyānuvākyā, K. I, 2, 6; - 9, I8. Elles peuvent être faites par let 4 officiants, avec concours du yajamāna et de l’épouse. Syn. yajati. Les détails de l’iṣṭi ne sont pas transférables au sacrifice sômique, Mī. VIII, 1, 3; la procédure typique est celle du darśa, ib. 11.
*ayana, terme englobant les cātur, le turāyaṇa et analogues, Āśv. II, 14, 1 (iṣṭibhir ayanaṃ yeṣu karmasu c)
sf. il sacrificare, sacrificio; oblazione consistente in burro o frutta, oppure posta al sacrificio di un animale o del soma (RV, Śbr)